16 juillet 2019, By Yalp Stagiare

‘Tu veux jouer avec nous?’ «C’est une phrase que nous entendons souvent dans une aire de jeux lorsque les enfants se rencontrent. Ces interactions sont très importantes, apprenant aux enfants à interagir et à développer leurs capacités motrices. Mais que se passe-t-il si ces interactions ne peuvent pas avoir lieu car l’aire de jeu de le permet pas ? Avoir une déficience vous place dans le plus grand groupe minoritaire du monde.

Plus d’un milliard de personnes vivent avec une forme de handicap. Entre 110 et 190 millions de personnes dans le monde ont une limitation physique. (Organisation mondiale de la santé, 2011)

Aux États-Unis, des estimations récentes des «centres de contrôle et de prévention des maladies» montrent qu’environ 15% des enfants âgés de 3 à 17 ans ont un ou plusieurs troubles du développement. Cela inclut le TDAH, l’autisme, la déficience visuelle, la perte auditive, etc.

Malheureusement, nous voyons toujours que le groupe ayant des besoins spéciaux ou des limitations est principalement ignoré dans la conception des terrains de jeux. La plupart des solutions de jeu inclusives sont souvent stigmatisantes ou insuffisamment stimulantes.

  • La plupart des terrains de jeux sont souvent axés sur un seul handicap.
  • Les enfants handicapés font toujours face à de nombreux obstacles, sociaux et environnementaux.
  • Les barrières de la communication et de la langue empêchent de nombreux enfants handicapés de participer et mènent à l’isolement.
  • La plupart des aires de jeux inclusives sont réservées aux enfants, les parents ne pouvant jouer avec eux.
  • Il y a un manque d’équipement de jeu qui améliore le développement physique, émotionnel et social, indépendamment de leur âge ou de leurs capacités.
  • Les stimuli sensoriels sont insuffisants. Les éléments visuels et auditifs jouent un rôle important dans les jeux sensoriels.
  • La conception actuelle du terrain de jeu oriente trop le jeu des enfants. Cela peut réduire leur désir de jouer et d’acquérir des compétences de manière indépendante.

Tous les enfants méritent une enfance dans laquelle ils peuvent jouer ensemble indéfiniment, prendre confiance en eux et se faire des amis. Aucun ajustement compliqué n’est nécessaire dans la conception du terrain de jeu pour avoir un terrain de jeu accessible. Cependant, cela nécessite un mode de pensée spécifique pour que le terrain de jeu soit accessible à tous les enfants, indépendamment de leur handicap physique ou mental.

Yalp a transformé cette façon de penser en une philosophie de conception pour les terrains de jeux, le concept reposant sur 5 piliers:

  1. Accessibilité
  2. Jouabilité
  3. Vivacité
  4. Lieu de rencontre
  5. Amusement

Un terrain de jeu inclusif est facilement accessible, transparent et bien organisé pour les jeunes et les moins jeunes. Si un terrain de jeu répond à ces aspects, le sentiment de sécurité et l’attrait pour jouer augmenteront. Le terrain de jeu doit être aménagé de manière à attirer un large groupe cible et à ce que tout le monde y ait accès. Un défi consiste à trouver le bon équilibre entre le jeu structuré et le jeu libre, afin qu’ils soient intrinsèquement motivés pendant le jeu, qu’ils puissent jouer avec d’autres enfants, ce qui accroît le développement moteur et cognitif. Ce faisant, nous tenons le plus grand compte des personnes ayant une motricité limitée, une déficience auditive, une déficience visuelle, en fonction d’un appareil comme un fauteuil roulant ou d’une canne, des troubles d’apprentissage et un trouble du comportement ou du développement.

Souhaitez-vous en savoir plus? Voir l’étude que nous avons faite sur ce sujet